Un nouveau procédé de BHS garantit un recyclage sûr des piles et batteries lithium-ion.

juillet 2020
Alors que les piles et les batteries sont de plus en plus utilisées, leur recyclage s’accompagne de défis. Après avoir mené plusieurs projets de recherche, BHS-Sonthofen a mis au point un procédé sûr pour le recyclage des piles et batteries. Un processus étanche aux gaz de bout en bout – du broyage au séchage, étape lors de laquelle les électrolytes s’évaporent – permet d’éviter les incendies et les fuites de gaz toxiques.


Recycler les piles et batteries usagées n’est pas une tâche aisée : leur traitement dans une machine de broyage non adaptée peut causer de dangereux incendies. Le procédé novateur de BHS-Sonthofen permet d’écarter ce danger. Pour ce faire, une grande partie du processus offre une étanchéité aux gaz : du broyage au séchage, où les électrolytes sont rendus inoffensifs, le traitement se fait sous atmosphère protectrice.


Une ou deux machines de broyage fonctionnent sous atmosphère protectrice. La cisaille rotative (type VR) de BHS prend en charge le prébroyage. Ce broyeur à deux arbres fonctionnant lentement broie les volumineuses piles et batteries de manière fiable avec ses outils de coupe qui s’entrecroisent. Lors de l’étape de broyage principale, la fraction prébroyée est réduite à la taille requise dans un broyeur à arbre unique, comme le broyeur universel à rotor (type NGU).


Un sécheur discontinu (type HTC) de BHS se charge du traitement ultérieur. Le sécheur crée un vide et chauffe les matériaux alimentés. Un échangeur thermique à tubes et un échangeur thermique à plaques séparent les électrolytes. Après le séchage, les piles et batteries broyées ne représentent plus aucun danger. Les différents éléments peuvent être triés en toute sécurité hors de l’atmosphère protectrice. À la fin du processus, on obtient des produits précieux et commercialisables.