BHS-Sonthofen commercialise une nouvelle version du Bio-Grinder

juillet 2020
BHS-Sonthofen a lancé sur le marché une nouvelle version totalement revisitée du très renommé Bio-Grinder. Ce dernier est utilisé pour le traitement de la biomasse. Il permet notamment de produire efficacement du biogaz et d’accélérer la production. La machine, désormais dotée d’un rotor à disque et de composants en acier inoxydable, se distingue par sa flexibilité et sa durée de vie encore plus élevée.

Le biogaz est produit lors de la fermentation des microorganismes. Les clients de BHS-Sonthofen utilisent le Bio-Grinder BHS de type RBG dans leurs installations de traitement des biodéchets pour traiter les matériaux biologiques le plus efficacement possible pour le processus de fermentation. « Plus les matériaux sont défibrés, plus la surface d’attaque dont disposent les microorganismes est grande et plus la production de biogaz est efficace », explique Reinhold Jäger, Directeur régional des ventes chez BHS-Sonthofen dans la division Recyclage et environnement. Le Bio-Grinder prétraite mécaniquement et intensivement les plantes énergétiques. Cela permet ainsi d’accélérer la production de gaz et de stabiliser le processus de fermentation.


La nouvelle version du Bio-Grinder offre aux utilisateurs de nombreux avantages notamment en ce qui concerne l’allongement de sa durée de vie. « Nous avons apporté deux nouveautés », détaille R. Jäger. « Le rotor est construit de façon modulaire. L’ancien rotor en deux parties a été remplacé par un rotor à disque. Chaque pièce peut être changée de manière flexible et individuelle en fonction de l’usure. La structure de base demeure ainsi préservée pendant très longtemps. »
La deuxième nouveauté – le fait d’avoir utilisé essentiellement des composants en acier inoxydable – renforce encore davantage la durée de vie de la machine. « Les matériaux végétaux traités sont en état de décomposition, ce qui entraîne l’apparition d’acides qui attaquent les métaux ferreux. La corrosion renforce le processus d’usure abrasif. Désormais, tous les composants de la machine qui entrent en contact direct avec les matériaux sont en acier inoxydable », explique R. Jäger. Cela concerne notamment les parties internes comme le rotor, les parois latérales ou encore les zones d’entrée et de sortie. L’acier inoxydable n’est pas sensible à la corrosion – le délai d’usure s’en trouve donc considérablement allongé.


Le Bio-Grinder fonctionnant en continu est ainsi encore plus robuste. La machine conserve bien entendu les autres avantages qui ont fait son succès auprès des clients. Le Bio-Grinder (type RBG) est facile à utiliser et à entretenir. Même des matériaux alimentés difficilement ou non réutilisables sont désagrégés par le Bio-Grinder. En outre, le Bio-Grinder consomme moins d’énergie que les autres broyeurs de biomasse.